Imaginary World Book

Par A + B de Laurie Delphis

 

Résumé

Lorsque Ben retrouve Angie quatre ans après leur séparation, il ne peut s’empêcher de se demander si la jeune femme éprouve encore des sentiments pour lui.
Leur histoire d’amour, construite autour de leur passion commune, la musique, s’était terminée abruptement lorsqu’Angie avait décidé de s’en aller sans explication un matin. Devenaient-ils néfastes l’un pour l’autre en s’aimant trop fort ? Se privaient-ils de leur liberté ?
Maintenant qu’ils ont mûri et trouvé leurs voies, aucun obstacle ne semble plus en mesure de les séparer. Du moins, c’est ce que Ben aimerait croire. Mais quand chacun a poursuivi sa route de son côté, est-il possible de ranimer la flamme de l’être aimé ?

 

 

Avis

Quatre ans plus tôt, Angie et Ben se sont séparés après avoir vécu un coup de foudre. Leur amour était intense, passionnel, fusionnel. Un peu trop même, si bien qu’Angie a décidé de quitter Ben afin qu’il puisse vivre son rêve sans « se freiner » pour elle. A-t-elle pourtant fait le bon choix ?
Au début du roman, on retrouve Ben qui n’est plus que l’ombre de lui-même, pensant sans cesse à Angie jusqu’à l’épier devant son café sans jamais oser aller lui parler. Il a bien essayer de l’oublier, de vivre son « rêve », de refaire sa vie tant bien que mal avec l’aide de son ami Marco, sans grand succès. Angie est tout pour lui, toute sa vie. Il ne comprend pas pourquoi elle est partie sans explications quatre ans auparavant.
De son côté, Angie n’est pas mieux. Certes elle a réalisé son rêve en ouvrant son café-librairie, elle a refait sa vie avec Martin, mais à quel prix ? Est-elle réellement heureuse ? Grâce aux quelques flashback qui nous permettent de comprendre comment ils se sont rencontrés, se sont aimés, se sont quittés, Angie semblait être une jeune fille pétillante, pleine de vie, mais aujourd’hui, elle est éteinte, sans entrain.
Un concours de circonstance va faire en sorte que nos deux protagonistes vont finalement se revoir. Arriveront-ils à s’expliquer, à tout mettre à plat, à se retrouver ? Rien n’est toujours simple…

L’histoire se déroule sur huit mois, ce qui nous laisse le temps de bien appréhender leur relation, les sentiments de chaque personnage. Rien ne va trop vite et c’est très agréable.

Les personnages sont attachants, bien que j’ai parfois eu l’envie de secouer Angie (très souvent même) pour qu’elle ouvre les yeux sur sa relation toxique avec Martin. Céline, la petite amie de Marco, meilleur ami de Ben, qui devient au fil du temps une amis pour Angie, essaie bien de lui faire comprendre, mais ce genre de chose n’est jamais évidente. C’est un sujet qui a très bien été traité par l’auteure qui a une écriture très agréable.

Cette romance est douce, attachante, touchante, déchirante, mais tellement belle.

Un seul bémol à ma lecture empêche cette lecture d’être un coup de coeur. En effet, un petit quelque chose m’a perturbé au début, puis est passé au second plan tout en étant toujours là (je sais, je ne suis pas très logique, mais c’est comme ça que je l’ai ressenti). Cette sensation est très personnelle et ne remet en aucun cas l’écriture ni le style de l’auteure. J’ai même trouvé ça original, bien que ça m’est gêné. De quoi je parle me direz-vous, eh bien, si les différents points de vue des personnages à la première personne du singulier sont courant dans ce genre littéraire, le fait que les personnages s’adressent à l’autre alors qu’ils ne sont pas ensemble m’a « troublé ».
Je vais vous mettre 2 citations du livre comme explication :

« — Ben ?
— Ah ! Non, je suis bien plus beau que lui !
Sérieusement ? Tu m’as envoyé ton ami qui, en plus, semble avoir un humour naze ? (…) »

« C’est la troisième fois ce mois-ci.
Déjà trois fois que je trouve un prétexte pour passer devant ton café. Un jour, peut être que j’aurais le courage d’y entrer. Pour le moment je suis trop lâche.
Mes cheveux sont un peu moins longs maintenant, et ma barbe est bien plus dense qu’à mes 20 ans. Avec un peu de chance, tu ne me reconnaîtras pas…
Qu’est-ce que je raconte ? Bien sûr que j’aimerais que tu me reconnaisses et même que tu me sautes dans les bras, pour sentir ton odeur et ta chaleur une fois encore. Après tout, de l’eau à couler sur les ponts depuis bientôt quatre ans. Tu ne m’en veux peut-être plus, ou alors, tu m’as complètement oublié, mais ça, je ne peux pas y croire. »

Voilà, j’espère que c’est plus clair pour vous 😉

Une très jolie romance proche du coup de coeur.

 

Note

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :