Imaginary World Book

Le porteur de mort, tome 2 : Tenshin d’Angel Arekin

 

Résumé

Après 5 longues années d’apprentissage, Seïs rentre enfin auprès des siens. Cependant, l’appel du sabre grandit en lui et, malgré ses sentiments pour elle, Seïs abandonne une nouvelle fois Naïs, pour prendre ses fonctions de Tenshin à la capitale.
Le sacre du nouveau roi est l’occasion idéale pour mettre en action tout ce qu’on lui a enseigné à Mantaore… mais rien ne pouvait permettre de prévoir l’attaque d’envergure fomentée par le Renégat. En dépit de tous ces pouvoirs si durement acquis, Seïs ne peut rien y faire…

 

Avis

Après ses 5 années d’apprentissage, Seïs Amorgen, nouvellement Tenshin, rentre chez lui avant de choisir son affectation, chose qu’il fera vite car l’appel de son sabre sera plus fort. Malgré tout ce qu’il peut ressentir, il quitte sa famille, il la quitte elle, Naïs, une nouvelle fois pour rejoindre Elisse et défendre le nouveau régent qui doit être couronné. Mais rien ne se passe comme il l’espérait surtout face au Renégat qui lance une attaque qui laissera des traces pour la suite de l’aventure.

Dans ce tome, on trouve un peu plus d’action que dans le précédent. Il y a moins de « rondeurs », le fond est plus sombre. Les personnages vivent tous des moments difficiles. Ils sont malmenés pour notre plus grand plaisir, j’entends par là que nous sommes transportés avec eux dans les méandres de leur existence et on en redemande.

Les sentiments, les ressentis des personnages, qu’ils soient anciens ou nouveaux, sont criants de vérité. Il est difficile, même en ce qui concerne Séïs, de ne pas s’y attacher. On en apprend un peu plus sur chacun d’eux, leurs faiblesses et leur force sont exploitées et encore plus approfondies. Naïs devient plus « présente » si on peut dire, elle prend une autre dimension. On s’attend à une réaction de la part de Seïs qui s’avère au final différente, mais sans vraiment l’être, de ce que l’on pensait. En effet, il reste fidèle à ses convictions et sa culpabilité… Les évènements ne changent rien pour lui. Il reste tiraillé et fera ses propres choix comme toujours, sans vraiment se soucier des conséquences (il sait ce qu’il adviendra surement, mais ne peut se résoudre à faire différemment). Ce qui nous amène vers un troisième tome très attendu.

Les descriptions, l’action sont toujours aussi réalistes, on a parfois l’impression d’être immergé dans l’histoire, au point de s’y voir, comme si on regardait une série télé ou un film. L’auteur nous entraine aisément dans un monde où l’on ressent, l’on vit les évènements. Nous devenons les personnages et j’adore ça. Cela nous fait vivre et passer par des tas d’émotions qui nous reste encore après la dernière page tournée.

Ce livre et cette histoire sont une saveur pour nos sens littéraires.

 

Note

 

Chronique Tome 1 : L’apprenti

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :