Imaginary World Book

Désirs défendus de F. V. Estyer

 

Résumé

Depuis ce jour d’été qui a fait basculer son monde, James part à la dérive. Son travail est la seule chose qui l’empêche de sombrer : professeur d’anglais dans le supérieur, l’enseignement est sa vocation.
Mais quand il croise les yeux vert sombre de Noah le jour de la rentrée, et perçoit la détresse qui émane du jeune homme, il comprend immédiatement que cette année, les choses seront différentes. Car jamais encore il n’avait désiré un étudiant… Prendra-t-il, par amour, le risque de transgresser les interdits ?

 

 

Avis

Je remercie Célia des éditions La Condamine pour ce service-presse qui est leur première publication d’une romance M/M.

Je lis souvent des romances M/M, mais ne les chronique que rarement voire jamais. Pourquoi ? Parce que je manque cruellement de temps comme pour toutes mes lectures qui ne figurent pas toutes sur le blog… Ces lectures finissent souvent aux oubliettes des chroniques, ce qui ne lève rien au talent (ou pas) de l’auteur. Alors, lorsque Célia a proposé ce service-presse, je me suis dis, c’est l’occasion et je ne regrette pas mon choix pour une première sur le blog.

Cette histoire est émouvante, touchante, déchirante. C’est une passion qui ne laisse pas indifférent. Ce livre mêle tout un tas de sujets sensibles qui interpellent : une relation interdite prof/élève (à laquelle il ne faut pas s’arrêter en lisant le résumé, c’est bien plus que ça), l’interdit, les ruptures (jamais faciles), les situations familiales difficiles, la violence, l’amour parfois trop intense, étouffant… Et tout ça, mené de main de maître par l’auteur.

Les personnages sont profonds, réalistes, complexes avec leur vécu et leurs propres blessures.
James, blessé au plus profond de son être par une rupture très difficile, va être transporté par le regard hypnotisant de l’énigmatique Noah, l’un de ses élèves. Au fil du temps, il dépasse ses craintes, l’interdit et arrive à percer la carapace, le mutisme de Noah. Celui-ci cache un lourd secret qui le ronge et dont il n’arrive pas à se défaire pour vivre pleinement sa relation avec James.
Ensemble, ils se dévoilent lors d’un tête à tête bien trop court à mon goût. Le retour à la réalité est douloureux, brutal. Heureusement, Sam, le meilleur ami et soutien inconditionnel de James, est là pour le soutenir et l’empêcher de baisser les bras. James et Noah vont se battre chacun à sa manière pour se sauver et sauver leur relation.

C’est le premier roman de F.V. Estyer que je lis, mais surement pas le dernier. Sa plume et l’aisance de son écriture m’ont plus que conquise.

Cette lecture est un véritable coup de coeur que je recommande vivement.

 

Note

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :