Imaginary World Book

Calendar girl, tome 4 : Avril de Audrey Carlan

 

Résumé

Le premier contact avec Mason Murphy est assez rude ! Le joueur phare de l’équipe des Red Sox est un véritable goujat. Mais il ne connaît pas encore le caractère bien trempé de Mia qui va rapidement le faire changer d’attitude.

Un mois entourée des joueurs de son équipe de base-ball favorite, Mia est aux anges. Pourtant, son bonheur va être entaché d’une mauvaise nouvelle. Pourra t-elle surmonter cette déception ?

 

Avis

Dans ce tome, on retrouve Mia plus sûre et plus mûre que dans les tomes précédent et pour une fois, elle ne va pas tomber dans le lit de son client.

En effet, ce mois-ci, Mia va aider son client, Mason, joueur professionnel de base-ball, qui au premier abord la rebute de part son attitude envers elle et les femmes en particulier. Au fil des pages, il deviendra pour elle plus un frère qu’un autre amant.

Mia va subir une déception qui va finir par lui ouvrir les yeux et la faire s’interroger sur ce job. Elle devra prendre des décisions et ainsi elle devient encore un peu plus attachante, tout en restant aussi pétillante et caractérielle comme à son habitude.

Mais rassurez-vous, elle aura la visite de son frenchie pour assouvir son appétit sexuel.

Je dois avouer que j’ai aimé ce tome tout autant que le précédent. L’auteur a su donner une autre dimension à son personnage principal et se renouvelle au travers d’histoire qui ne se ressemble pas autant que ce que je pensais au bout des 2 premiers tomes. Et tant mieux !

Bref, une nouvelle fois, je suis conquise et attends la suite à Hawaii avec impatience… Pourtant, je pense que je ne ferais plus de chronique à chaque tome. Je pense attendre la fin de la série pour n’en faire qu’une car bien que le personnage de Mia évolue, je trouve que l’on tourne un peu en rond autour du sexe, encore du sexe et toujours du sexe. J’aime cette série, mais j’ai l’impression de me répéter dans mes chroniques et ça ne sert pas à grand chose.

 

Note

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :