Calendar girl, tome 2 : Février de Audrey Carlan

 

Résumé

Mia se rend à Seattle où elle sera la muse d’un célèbre peintre français.

L’amour sur toile, tel est le titre de l’œuvre du bel artiste avec lequel elle va partager ce mois qui sera riche en émotions. Il faut dire qu’Alec est surprenant dans son travail et qu’il a cette manie si sexy d’utiliser des expressions françaises lorsqu’il s’adresse à Mia.

 

Avis

J’ai beaucoup moins apprécié ce deuxième tome. Au risque de me répéter, tout va trop vite. Je sais, les tomes sont courts donc l’histoire ne peut pas être autant développer que dans un roman de 300 pages, mais quand même… À peine, Mia voit-elle Alec qu’elle veut déjà coucher avec lui, ce qu’elle ne tarde pas à faire d’ailleurs, en oubliant instantanément Wes. Bref, elle passe d’un mec à l’autre comme elle change de chemise et prend mal quand elle apprend qu’ils ont payé le supplément ? Elle se dit ne pas être une prostituée, mais elle a envie de sauter sur tout ce qui bouge et qui est son client. Ils ne font que respecter leur contrat. Certaines choses restent et resteront incompréhensibles pour moi. Je veux bien que ce soit une fiction, mais un peu de réalisme serait un peu plus apprécier.

Le personnage de Mia reste égale à elle-même. Elle reste déterminée, mais en même temps, elle se pose des milliers de questions. Elle reste indécise sur ses sentiments. Elle flotte dans un univers qui la dépasse quelque peu (et elle n’est pas la seule).

Alec, lui, le frenchie m’a insupporté dans sa façon de parler. Ce “oui” à la fin de chaque phrase m’ait sorti par le nez à la longue… À croire que tous les français dise ce mot à chaque fin de phrase… Il me plait à penser que non et heureusement. Il est bizarre, trop mielleux… Bref, il ne m’a pas autant plu que Wes. Une seule chose de positive chez ce personnage, c’est qu’il va permettre à Mia de se voir sous un autre angle et d’appréhender sa nouvelle vie d’une autre façon. Elle a appris à s’aimer.

Bien que moins attrayant que le premier tome, l’auteur a su garder tout notre attention. Elle sait manier les points addictifs d’une telle romance pour que le lecteur accroche et veuille connaitre la suite des aventures de son héroïne. C’est donc avec envie que je lirai le troisième tome, bien qu’un peu moins enthousiaste.

 

Note

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :