Imaginary World Book

Calendar girl, tome 1 : Janvier de Audrey Carlan

 

Résumé

Mia vit seule avec son père et sa petite soeur à Las Vegas. Elle veut devenir comédienne. Depuis le départ de sa mère, son père boit et joue. Il emprunte 1 million de $ qu’il perd et ne peut rembourser. Le prêteur sur gages l’expédie dans le coma. Mia doit assumer la dette de son père sous peine que sa petite soeur et elle subissent le même sort.

Elle deviendra escort. Un contrat mensuel de 100 000 $.

 

Avis

J’ai longuement hésité à commencer cette série me disant « un roman érotique de plus… » et puis, pour reprendre le blog et mes chroniques, j’avais besoin de lectures cool, sans prise de tête, afin de me remettre dans le bain. J’avoue que ce fut une bonne décision que de choisir ce livre. Tout d’abord, parce que les scènes de sexe ne sont pas trop détaillées, ce qui n’en fait pas un livre trop hard comme on peut souvent en lire dans ce genre, mais aussi parce que ça se lit extrêmement vite et facilement. Peut-être même un peu trop vite.

En effet, on entre directement dans le vif du sujet, à savoir que Mia va devenir escort-girl pour éponger la dette de son père. De là, tout s’enchaine à une vitesse folle, que ce soit sa première « mission », sa « relation » avec son client, le mois qu’elle passe avec lui… Bref, on vit tout ça beaucoup trop vite. Il faut dire qu’en un peu plus de 150 pages, l’auteur ne pouvait pas vraiment faire autrement et je trouve ça bien dommage.

Bien qu’on arrive facilement à s’attacher aux personnages, que ce soit Mia, que je trouve attachante et déterminée, quoiqu’un peu trop fleur bleue (et c’est moi qui dit ça…), ou Wes, que je trouve bien trop « parfait » (comme bien souvent dans ce genre de lecture, il faut bien l’avouer), il manque un certain approfondissement. Je me doute bien qu’en ce qui concerne Mia, on va en apprendre plus dans les tomes suivants, mais j’aurais aimé en savoir plus sur Wes. Son personnage est trop survolé surtout quand on sait ce que finalement ils vont ressentir l’un pour l’autre à la fin.

En ce qui concerne le style de l’auteur, il est simple, mais bien structuré, bien que, et je me répète encore, bien trop rapide à mon gout. Un développement de certaines scènes, comportement, etc aurait été bienvenu.

Bref, vous l’aurez compris, j’ai passé un bon moment de lecture détente-rapide, mais j’en attendais un peu plus. Je continuerai à lire la suite car j’estime qu’il est nécessaire de savoir comment Mia va pouvoir gérer tous ses « contrats » et ses sentiments.

 

Note

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :